Flux d’actualité

Qu’est-ce que le mRS et pourquoi est-ce important pour Op2Lysis ?

Le score de Rankin modifié ou modified Rankin Score (mRS) est utilisé par les professionnels de santé pour mesurer le degré de handicap consécutif à un accident vasculaire cérébral (AVC) chez un patient. Cette échelle d’invalidité comprend 6 niveaux de score allant du niveau 0 pour les patients n’ayant aucun symptôme au niveau 5 pour les patients avec un handicap majeur et une totale dépendance. Une catégorie distincte, de niveau 6 est généralement ajoutée par le corps médical pour les patients ne survivant pas à leur AVC.

L’échelle de mRS, réputée fiable et simple d’utilisation, est reconnue par les autorités de santé pour l’enregistrement d’un médicament sur le marché mais également reconnue par les organismes de remboursement de soin et de médicament car elle leur permet en effet, de déterminer le coût de prise en charge d’un patient en fonction de son niveau d’incapacité.

Elle est par conséquent utilisée comme critère d’analyse principal dans les essais cliniques visant à l’enregistrement de nouveaux traitements des AVC. Des entretiens standardisés pour obtenir un score mRS sont recommandés tous les 3 mois (90 jours) après la sortie de l’hôpital.

Le programme de développement clinique d’O2L-001 fera donc également appel au score mRS. Notre ambition est de diminuer le nombre de patients avec un handicap sévère et une dépendance lourde sur le plan socio-économique.

World Intracranial Hemorrhage Conference

Op2Lysis sera présent à Grenade dans le cadre de la World Intracranial Hemorrhage Conférence (WICH) du 19 au 21 mai 2019. 

Cette conférence, spécialisée dans la prise en charge des hémorragies intracrâniennes et des traumatismes crâniens, permet aux neurologues et neurochirurgiens d’échanger et de travailler en étroite collaboration, et aussi d’inclure d’autres spécialités connexes telles que les soins intensifs et les sciences fondamentales (la recherche), le tout s’inscrivant dans une approche multidisciplinaire de l’hémorragie. 

En parallèle de cette conférence, Op2Lysis aura l’occasion de rencontrer une nouvelle fois des spécialistes du milieu universitaire et des scientifiques de l’AVC de type Hémorragique. Une réunion spécifique donnera l’occasion d’échanger et d’obtenir des recommandations sur : 

  • la technologie développée par l’entreprise. 
  • le design des études pré-clinique et clinique envisagées sur les quatre prochaines années

Pour accéder au programme WICH cliquez ici 

L’étude clinique de Phase 3 MISTIE présentée à l’International Stroke Conference 2019 apporte une preuve de concept clinique à la technologie développée par Op2Lysis.

L’International Stroke Conference, qui se tient chaque année aux Etats-Unis, est un des congrès les plus importants dans le domaine des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC). Cette année, ce congrès, qui s’est tenu au cours du mois de février, présentait un intérêt tout particulier pour Op2Lysis car de nombreuses sessions et résultats d’études concernaient les AVC hémorragiques.

Les résultats de l’étude clinique de phase 3 MISTIE étaient parmi les plus attendus lors de ce congrès. Cette étude utilisait la technologie de chirurgie micro-invasive combinée à l’administration d’un agent thrombolytique que nous envisageons pour l’administration d’O2L-001. Elle a testé l’efficacité d’alteplase, administré toutes les 8 heures jusqu’à un maximum de 3 jours, pour liquéfier et éliminer l’hématome intracérébral consécutif à un AVC hémorragique. La session plénière du congrès a donné lieu, le 7 février dernier, à deux présentations successives de ces résultats par le Professeur Daniel Hanley et le Professeur Issam Awad.

L’étude n’a pas permis de démontrer une supériorité statistiquement significative sur l’endpoint primaire. L’étude était construite dans le but de démontrer une augmentation d’au moins 13% du nombre de patients dont le handicap consécutif à l’AVC à 365 jours était absent ou de faible gravité. La différence observée était moindre. Cependant les résultats de cette étude ont montré une forte corrélation entre la quantité de sang restant à la fin de la procédure et le bénéfice clinique établi sur la base d’un handicap faible ou absent. Il s’agit là d’une preuve de concept clinique indiquant qu’une réduction plus efficace du volume de l’hématome avec cette technologie permettra de réduire le risque de handicap chez les patients victimes d’un AVC hémorragique. L’étude a également montré un nombre de décès plus faible dans le groupe traité et a permis d’établir la sécurité de cette procédure. Ces résultats très encourageants ont été salués par la presse médicale, reflétant parfaitement les sentiments de la communauté médicale présente au congrès qui a applaudi ces résultats.

Les résultats de l’étude MISTIE 3 offrent à Op2Lysis les meilleures chances de succès pour notre technologie. En effet, celle-ci est développée dans le but d’obtenir une réduction plus importante de l’hématome et un moindre risque de saignement ou de neurotoxicité. La combinaison de ces 3 attributs est destinée à assurer le succès clinique. Afin de couvrir le besoin médical encore non satisfait des patients victimes d’un AVC hémorragique, notre objectif est d’entrer au stade de développement clinique d’ici deux ans.

Reference : Hanley D, et al. Lancet online

Op2Lysis à l’International Stroke Conference 2019

Op2Lysis sera présent une nouvelle fois à l’International Stroke Conference qui aura lieu du 6 au 8 février prochain.

L’international Stroke Conference est l’un des plus importants congrès dédiés à la science et au traitement des maladies cérébrovasculaires et de l’AVC. Les sujets traités durant cette conférence sont nombreux, incluant notamment les derniers essais cliniques ; la prise en charge en urgence ; la neuroimagerie aiguë ; le traitement endovasculaire ou la réadaptation post-AVC.

Le domaine des AVC hémorragiques sera particulièrement développé au cours de ce congrès, incluant notamment les principaux résultats de l’étude MISTIE III (avec l’alteplase administré dans une procédure de chirurgie micro-invasive) et ceux de l’étude iDEF (avec la deferoxamine) dans l’hémorragie intracérébrale.

Cette conférence est aussi l’occasion pour Op2Lysis de rencontrer de nombreux acteurs internationaux du domaine de l’AVC hémorragique.

Pour accéder au programme de l’ISC veuillez cliquer ici.

Qui sommes-nous ? Episode #8 Marie-Julie Guichard

A travers cette mini-série d’articles, nous voulons vous présenter l’ensemble de notre équipe et les compétences de chacun.

  • Marie-Julie, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis chargée des études translationnelles et réglementaires au sein d’Op2Lysis. Issue d’une double formation Ingénieur-Chimiste – Master 2 « Ingénierie pour la Santé et le Médicament », j’ai poursuivi mes études par un doctorat. Depuis Avril 2018, je suis Docteur en sciences biomédicales et pharmaceutiques, diplômée de l’Université catholique de Louvain (Bruxelles, Belgique). Ma thèse a porté sur le développement pré-clinique d’un agent mucolytique innovant pour la Mucoviscidose. Mes études m’ont également apportée une dimension internationale puisque j’ai travaillé une année durant, en développement pharmaceutique au sein d’une entreprise américaine (Cambridge, Etats-Unis).

  • Pourquoi avez-vous eu envie d’intégrer la société Op2Lysis ?

J’ai été très enthousiaste à l’idée d’intégrer Op2Lysis. Le projet est en totale adéquation avec ma formation et mon envie de m’investir dans un projet innovant, répondant à un besoin médical de grande envergure. De plus, les valeurs d’Op2Lysis correspondent en tous points à ma vision de l’environnement professionnel dans lequel je souhaite m’épanouir et évoluer.

  • Quelle est selon vous, la force de la technologie développée par Op2Lysis ?

La force de notre technologie repose sur la multidisciplinarité des compétences de chacun des collaborateurs Op2Lysis. La très grande connaissance de l’AVC hémorragique, de notre produit ainsi que des solutions innovantes répondant aux besoins médicaux sont les fondements de notre projet.

  • Quel est votre apport à Op2Lysis ?

Je suis en charge du développement pré-clinique de notre produit et des activités liées à son enregistrement futur, dans le respect des réglementations internationales.

Grâce à mon parcours professionnel, j’ai acquis de nombreuses compétences en gestion de projet et études pré-cliniques, depuis la production du médicament jusqu’à la conception, réalisation et interprétation des essais. Mes connaissances me permettent donc de mener à bien les missions qui me sont confiées.

Le bilan 2018 d’Op2Lysis

L’année 2018 a été riche en avancées pour Op2Lysis. Nous vous proposons de découvrir notre bilan dans une infographie résumant les faits les plus marquants partagés durant l’année.

Op2Lysis présent au Salon Biofit 2018 à Lille

Op2Lysis était présent au salon Biofit 2018, qui s’est déroulé le 4 et 5 décembre à Lille. A cette occasion Op2Lysis était invité à présenter le projet de l’entreprise dans la session des « start-up slams » et a pu rencontrer et discuter avec de nombreux investisseurs, partenaires et contractants précliniques et cliniques potentiels et ainsi échanger avec eux autour des prochaines avancées et prochaines étapes de développement de l’entreprise tant sur le plan technique que financier.

Biofit est un salon professionnel qui organise chaque année en France, une convention d’affaire internationale entièrement dédiée au transfert de technologies, aux collaborations académie-industrie et aux innovations early-stage dans le domaine des Sciences de la Vie. Son objectif est d’intensifier les flux de licences et favoriser l’émergence de produits, procédés et services innovants dans le domaine des Sciences du Vivant.

Biofit permet à la communauté des biotechnologies de partager un nouveau savoir scientifique, de promouvoir l’innovation, de détecter et de saisir de nouvelles opportunités de marché en mettant en relation de nombreux acteurs internationaux du domaine de la santé humaine et animale.

Op2Lysis signe un contrat de partenariat avec l’Inserm et l’université de Caen

Op2Lysis annonce la signature d’un contrat de partenariat avec l’Inserm et l’université de Caen. L’unité académique de recherche Inserm U1237 est spécialisée en recherche sur les Accidents Vasculaires Cérébraux, du mécanisme physiopathologique à la recherche de solution innovante.

Ce partenariat constitue la suite logique du projet d’entreprise, puisque le projet Op2Lysis est issu des travaux menés pendant 10 ans par Jérôme Parcq, cofondateur d’op2Lysis, dans l’Unité Inserm de Caen.

Résultant de ces nombreuses années de collaboration avec les équipes de Caen, ce contrat de partenariat annonce à la fois un excellent partage de moyens (humains et technologiques) pour faire avancer vers la phase clinique le développement de la technologie O2L-001, et aussi pour initier des nouveaux programmes de recherche.

Cette coopération gagnante établie par Op2Lysis avec l’Inserm et l’université de Caen favorisera le succès de notre combat contre les graves conséquences des Accidents Vasculaires Cérébraux Hémorragiques.
————————————
Pour en savoir plus sur l’histoire de notre entreprise, notre produit ou encore l’unité Inserm de Caen cliquez sur les liens ci-dessous :
Op2Lysis (Notre Histoire)
Notre produit 
Unité académique de recherche Inserm (U1237) 

 

Op2Lysis bénéficie d’une subvention de 0,5 M € du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA3)

Op2Lysis bénéficie d’un soutien financier de 0,5 M € dans le cadre de l’appel à projets innovants du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA3)

Op2Lysis a obtenu une subvention de 0,5 M € en réponse à l’appel à projets « Innov Avenir Entreprises » lancé par l’Etat et par la région Normandie dans le cadre du 3ème Programme d’investissements d’avenir (PIA). Cette subvention permettra de financer près de 50% de la mise en place d’un pilote de production et de purification d’O2L-001, incluant le développement d’une lignée cellulaire stable exprimant O2L-001, une étape essentielle du développement de notre candidat médicament destiné aux patients victimes d’un AVC hémorragique. Elle témoigne de la confiance croissante dont nous bénéficions de la part de l’Etat (au travers de la DIRRECTE), de la région Normandie et de bpifrance (qui a instruit notre dossier) dans l’avancée de notre produit vers la phase de développement préclinique réglementaire, qui permettra d’ici deux ans de déposer un dossier de demande d’autorisation en Europe et aux Etats-Unis pour réaliser notre essai clinique.