Diagnostic

Lorsqu’une personne présente les signes cliniques d’un AVC elle doit être au plus vite orientée vers une Unité Neuro-Vasculaire (UNV).

L’UNV est partie intégrante du parcours du patient victime d’un AVC quel que soit son âge, la cause et la sévérité de l’AVC. Il s’agit d’une unité spécialisée de neurologie dédiée à la prise en charge de ces patients, 24H/24H. Un neurologue de garde y est présent en permanence, permettant une prise en charge immédiate dès l’arrivée du patient.

Les signes cliniques observés par le neurologue peuvent être :

  • L’apparition soudaine de déficits neurologiques,
  • Des céphalées brutales et soudaines,
  • Un coma inexpliqué,
  • Une altération soudaine de la conscience.

Après l’examen physique et neurologique permettant de confirmer le diagnostic d’AVC, il est nécessaire de déterminer au plus vite la cause de cet AVC, ischémique ou hémorragique, à l’aide d’une neuro-imagerie :

  • L’IRM (imagerie par résonnance magnétique), est l’examen de choix en raison de sa grande sensibilité à tous les types d’atteintes. L’angiographie pourra être réalisée simultanément avec l’IRM pour localiser très exactement le ou les vaisseaux atteints.
  • La TDM (tomodensitométrie) est l’examen le plus souvent réalisé dans un premier temps, car s’il n’est pas le plus sensible aux atteintes plus discrètes et ischémiques, il est généralement accessible plus rapidement.

Les résultats de ces examens permettront d’orienter le patient vers le mode de prise en charge le plus approprié.

Il existe aujourd’hui 135 UNV en France qui ont prouvé leur capacité à prendre en charge en urgence les patients victimes d’un AVC.