WICH et ESOC, deux récents congrès dédiés aux Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) hémorragiques – Focus sur de nouvelles données de l’étude MISTIE

WICH et ESOC, deux récents congrès dédiés aux Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) hémorragiques – Focus sur de nouvelles données de l’étude MISTIE

La deuxième quinzaine de mai a été l’occasion de deux congrès importants dans le domaine des AVC hémorragiques :

  • la 7ème conférence WICH (Woldwide Intracranial Hemorrhage), spécifiquement dédiée aux AVC hémorragiques, qui s’est tenue du 19 au 21 mai à Grenade, Espagne ;
  • et le congrès ESOC (European Stroke Organization Conference), du 22 au 24 mai à Milan, Italie.

Si l’ESOC est un congrès plus large, de nombreuses présentations et sessions étaient dédiées spécifiquement au domaine des AVC hémorragiques, témoignant de l’accentuation des recherches et des nouveaux espoirs dans ce domaine.

Ces espoirs avaient notamment été suscités par les résultats présentés au dernier congrès international (International Stroke Conference) en février dernier. Une communication qui présente un intérêt particulier pour Op2Lysis est celle par Wendy Ziai sur l’analyse de la mortalité dans l’étude MISTIE (Minimally Invasive Thrombolysis in Intracerebral Hemmorhage Evacuation). En effet, les premiers résultats présentés en février dernier suggéraient une diminution de la mortalité dans le groupe traité par chirurgie microinvasive plus thrombolytique par rapport au groupe contrôle, notamment sur la période de 30 jours suivant l’épisode d’AVC. L’analyse plus détaillée présentée à l’ESOC indique que les mortalités observées étaient majoritairement liées à des causes neurologiques (60% des cas) et étaient consécutives à un arrêt du maintien des fonctions vitales. Dans l’étude MISTIE, la réduction du volume de l’hématome intracérébral, qui était l’objectif du traitement testé, influençait favorablement le maintien des fonctions vitales. Ces résultats renforcent le rationnel du potentiel du produit développé par Op2Lysis pour le traitement des patients avec un hématome intracérébral consécutif à un AVC hémorragique.

À propos de l’auteur

Tiffany Le Carff administrator