Qui sommes nous ? Episode #12 – Audrey Thiebaut

A travers cette mini-série d’articles, nous voulons vous présenter l’ensemble de notre équipe et les compétences de chacun.

  • Audrey, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Audrey Thiebaut et je suis titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire depuis décembre 2019. J’ai effectué ma thèse, à Caen, au sein du laboratoire PhIND dirigé par le Pr. Denis Vivien. Mes travaux de thèse ont porté sur le rôle de l’activateur tissulaire du plasminogène (tPA) dans l’autophagie lors d’une ischémie cérébrale. J’ai ensuite effectué à Sorbonne Université un post-doctorat durant lequel j’ai travaillé sur les cassures et les réparations de l’ADN dans la maladie de Huntington. J’ai rejoint en mars 2022 la société Op2lysis en tant que Chef de projet R&D. L’objectif principal de ma fonction est de participer, d’une part, au développement et à l’alimentation d’un portefeuille de produits sur la base de la technologie NANOp2LysisTM et de participer, d’autre part, à la valorisation scientifique de l’entreprise.

  • Pourquoi avez-vous eu envie d’intégrer la société Op2Lysis ?

Dans un premier temps, c’est le projet en tant que tel qui m’a donné envie de rejoindre Op2lysis. L’AVC hémorragique est un fardeau socio-économique sans traitement approuvé actuellement. J’ai travaillé sur l’AVC pendant plus de 4 ans, c’est donc un sujet qui me tient à cœur et je sais à quel point il est important et nécessaire de trouver un traitement efficace. La perspective de prendre une part active à la conception d’un médicament a maturé durant mon expérience universitaire, qui fût par ailleurs très enrichissante. Op2Lysis m’a proposé cette opportunité au sein d’une équipe dynamique. J’ai maintenant la possibilité de mettre à profit mes connaissances dans le développement d’un projet innovant.

  • Quelle est selon vous, la force d’Op2Lysis ?

Selon moi, la force d’Op2lysis est son équipe pluridisciplinaire et surtout complémentaire. L’équipe a été construite de manière à disposer des compétences nécessaires au fur et à mesure du développement de la technologie. Les compétences précliniques, manufacturing, toxicologiques et entrepreneuriales permettent d’avancer vite vers la clinique. Je suis très heureuse de pouvoir apporter les compétences scientifiques et de gestion de projet que j’ai su développer au cours de ma formation et de mon expérience académique.

  • Quel est votre apport à Op2Lysis ?

Mon parcours m’a permis d’acquérir une connaissance importante en neurosciences et plus particulièrement sur l’AVC. J’ai travaillé pendant plus de 4 ans sur l’activateur tissulaire du plasminogène, et j’ai su reprendre efficacement et mener à bien un projet sur les altérations génétiques, moléculaires et cellulaires de la maladie de Hungtinton. Je suis donc une cheffe de projet scientifique opérationnelle immédiatement. Je souhaite mettre à profit l’ensemble de mes connaissances scientifiques afin de participer au développement d’un porte feuille de produits grâce à la plateforme technologique NANOp2lysisTM.

Qui sommes nous ? Episode #11 – Kathy Van Butsele

A travers cette mini-série d’articles, nous voulons vous présenter l’ensemble de notre équipe et les compétences de chacun.

  • Kathy, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Kathy Van Butsele et suis liégeoise. Titulaire d’un doctorat en chimie des polymères obtenu à l’Université de Liège, j’ai intégré Mithra Pharmaceuticals, une société belge de recherche et production de médicaments en janvier 2009. Durant 12 années, j’ai été en charge en tant que CMC Project Manager du développement de formulation et de procédés de fabrications des produits du portefeuille de solutions thérapeutiques complexes de Mithra Pharmaceuticals, comme les implants polymériques à libération prolongée (stérilet hormonal, anneau vaginal, implant biodégradable) ou les formulations injectables. J’ai rejoint la société Op2lysis en juillet 2021 en tant que responsable CMC et réglementaire. L’objectif principal de ma fonction est de coordonner le développement du portefeuille de produits d’Op2lysis ainsi que la stratégie réglementaire associée.

  • Pourquoi avez-vous eu envie d’intégrer la société Op2Lysis ?

Tout d’abord, c’est le projet en tant que tel, qui m’a poussé à rejoindre Op2Lysis. J’ai été également séduite par la dimension « start-up » de l’entreprise, avec la possibilité de rejoindre une équipe à taille réduite pour participer pleinement au développement du projet et de la structure d’Op2Lysis. Etant peu nombreux, il m’apparait stimulant de travailler avec mes collègues de manière pluridisciplinaire en privilégiant la complémentarité.

  • Quelle est selon vous, la force d’Op2Lysis ?

Après ces 3 premiers mois passés au sein de la société, il me semble que c’est cette équipe polyvalente combinant un haut niveau scientifique avec une expertise industrielle solide. Par ailleurs, la base même du projet, un traitement innovant destiné à un marché prometteur constitue sans nul doute un atout d’Op2Lysis.

  • Quel est votre apport à Op2Lysis ?

Au sein de Mithra Pharmaceuticals, j’ai connu un parcours démarrant au sein d’une start-up (environ 20 salariés) qui est devenue par la suite une société cotée de 250 salariés. Cette évolution, j’espère la connaître au sein d’Op2Lysis, en y apportant mon expérience ainsi que les capacités managériales que j’ai développées pour une telle croissance. Concrètement, j’aspire à mettre en place une structure assurant la traçabilité du développement. Par ailleurs, je ferai valoir mon côté « multi fonction » et ma flexibilité, qualités intéressantes au sein d’une entreprise visant le développement. De plus, j’apporterai mon expertise en matière de polymères, de développement et de fabrication de médicament et enfin d’aspects réglementaires, avec une constante orientation vers la résolution de problèmes. Ce « petit plus » pourrait être un atout considérable pour le développement de la plateforme technologique NANOp2Lysis.

Qui sommes nous ? Episode #10, Mélina Ianszen

A travers cette mini-série d’articles, nous voulons vous présenter l’ensemble de notre équipe et les compétences de chacun.

  • Mélina, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Technicienne de laboratoire. Issue d’un BTS Bio analyse et contrôle au Pôle enseignement supérieur de Baudimont à Arras (Hauts de France), j’ai tout de suite voulu m’orienter vers la recherche étant donné que je suis très curieuse de nature et que je souhaitais contribuer au progrès scientifique de manière générale. J’ai acquis une première expérience dans un laboratoire de quarantaine, en recherche et développement de solutions biologiques pour lutter contre les parasites de la pomme de terre, avant de vouloir me réorienter dans un domaine qui m’inspire depuis que je suis toute petite : la santé. Ce parcours m’a donc amené aujourd’hui à intégrer la société Op2Lysis depuis novembre 2020. L’objectif principal de mon poste est de préparer les protocoles expérimentaux, les exécuter dans le laboratoire, analyser les données obtenues pour les partager avec le reste de l’équipe. Nous discutons ensuite des nouvelles directions à prendre afin d’avancer dans le développement de notre traitement pour les AVC hémorragiques.

  • Pourquoi avez-vous eu envie d’intégrer la société Op2Lysis ?

Avoir l’opportunité de contribuer au développement d’un traitement nouveau dans une pathologie qui aujourd’hui manque de mise en lumière alors qu’elle est à l’origine de beaucoup de morts et de nombreuses situation d’handicap chaque année, était pour moi une source d’attractivité de la société. De plus, c’est un projet innovant et qui est mené par une équipe jeune, dynamique à taille humaine et axée sur la pluridisciplinarité et la complémentarité, ce qui donc correspond tout à fait à mon attente professionnelle.

  • Quelle est selon vous, la force d’Op2Lysis ?

Pour moi, la force d’Op2Lysis réside dans son équipe polyvalente et solide aussi bien dans les connaissances scientifiques que dans le développement de médicaments, qui développe un traitement innovant et prometteur pour un marché non couvert par d’autre thérapie.

  • Quel est votre apport à Op2Lysis ?

Mes formations et mon parcours m’ont permis d’acquérir des connaissances scientifiques et surtout un savoir-faire sur un large spectre de « manips », qui me permettent aujourd’hui d’apporter un soutien technique pour la recherche et le développement du produit.

Eric Brandt (NOSHAQ) rejoint le Board d’Op2Lysis

Eric Brandt, Investment Manager à NOSHAQ, remplacera Jean-Claude Muller à la prochaine réunion du Comité Stratégique (Board) d’Op2Lysis. Jean-Claude a décidé de quitter la gouvernance d’Op2Lysis et celle d’autres entreprises pour des raisons personnelles. Le support de NOSHAQ à l’occasion de la dernière levée de fonds « SEED » d’Op2Lysis a été un composant moteur de notre financement pour se rapprocher du stade d’initiation des essais cliniques. Le parcours professionnel d’Éric, pendant plus de 12 ans dans le financement de sociétés dans le domaine des sciences de la vie, constituera un apport certain à la Société, et en complémentarité avec les autres membres. L’intégration d’Eric dans la gouvernance d’Op2Lysis témoigne du rapprochement d’Op2Lysis vers l’écosystème de Wallonie pour structurer ses activités de développement, tout en gardant son activité de recherche à Caen en Normandie.

Nous souhaitons bienvenue à Eric dans cette nouvelle fonction. Nous remercions chaleureusement Jean-Claude pour sa contribution essentielle et significative depuis la création d’Op2Lysis.

Les 6 membres du Comité Stratégique d’Op2Lysis sont désormais : Eric Brandt, Patrick Cassagne, Christophe Gaudin, Philippe Monteyne, Jérôme Parcq et Thierry Sempere.

>1M€ levés en SEED pour accélérer le développement d’O2L-001 vers la clinique

Nous avons le plaisir d’accueillir BE ANGELS et NOSHAQ aux cotés de nos investisseurs historiques pour nous accompagner dans le développement d’O2L-001. Les fonds, levés en Octobre 2020, permettront principalement de monter en échelle et d’industrialiser les processus de production d’O2L-001, et de se rapprocher de l’étude clinique.

Vous trouverez le communiqué de presse ci-après: